History 2

Les courtisanes de l’ancienne Rome by P. L Lacroix

Posted On March 23, 2017 at 2:52 pm by / Comments Off on Les courtisanes de l’ancienne Rome by P. L Lacroix

By P. L Lacroix

Les courtisanes de l'ancienne Rome ne formaient pas, comme celles de l'ancienne Grèce, une company aristocratique, qui avait, en quelque sorte, droit de cité dans les villes du Péloponnèse, de l'Hellade, de l'Epire et de los angeles Macédoine. Elles n'étaient pas, comme les grandes hétaïres grecques, admises à vivre ouvertement au milieu des hommes les plus éminents et les plus distingués de los angeles République ou de l'Empire; elles n'avaient pas le privilège, comme leurs collègues helléniques, de recevoir une espèce de culte admiratif et respectueux dans les cérémonies publiques.
Des écrivains grecs comme Callistrate, Apollodore, Antiphane ou Gorgias – dont les œuvres sont perdues – avaient composé des traités et des histoires des hétaïres grecques. Rien de tel à Rome: il n'y a pas un seul écrivain de l'ancienne Rome qui ait consacré sa plume à célébrer les faits et gestes des illustres courtisanes romaines.
Mais les poètes «érotiques» classiques vivaient avec elles et en célébraient les beautés, les avantages comparés et les «vertus». Ce sont eux qui nous font connaître l. a. vie quotidienne de ces prêtresses de Vénus d'un style particulier. Les poètes ont immortalisé celles qui furent leurs compagnes bien-aimées – et détestées! –, leurs inspiratrices – et leurs tortionnaires! – leurs admiratrices et leurs Muses ruineuses…
Ce sont donc Horace, Catulle, Tibulle, Properce et Martial qui nous fournissent les files croustillants qui permettent de cloth wardrobe un tableau – riche en anecdotes de première major – de l. a. vie des courtisanes célèbres, d'Auguste à Trajan (de forty-one ans avant J.-C. – à a hundred ans après J.-C.)

Show description

Read or Download Les courtisanes de l’ancienne Rome PDF

Best history_2 books

Handbook of European history, 1400-1600: late Middle Ages, Renaissance, and Reformation. Vol. 1: Structures and Assertions

The guide of ecu historical past 1400-1600 brings jointly the easiest scholarship into an array of topical chapters that current present wisdom and considering in methods important to the professional and obtainable to scholars and to the knowledgeable non-specialist. 41 prime students during this box of historical past current the country of data concerning the grand subject matters, major controversies and fruitful instructions for learn of ecu background during this period.

La France et le Royaume-Uni : des ennemis intimes

Des guerres, des alliances, des haines, des jalousies, de l. a. fascination, de l. a. répulsion, de l’émulation – et même, quelquefois, de l’amour : les family members entre los angeles France et l’Angleterre, puis le Royaume-Uni ont quelque selected d’unique dans l’histoire des countries. Après des siècles de rivalité, voire de haine, durant lesquels chacun des deux peuples a bridé les victoires de l’autre et l’a empêché d’étendre son empire sur le monde, Indépendance américaine contre perte du Canada, Waterloo contre Austerlitz, une relation originale s’est instaurée, faite de chamailleries et de batailles de rugbymen, mais aussi et d’abord de soutien aux heures sombres et d’accord sur les valeurs essentielles.

ZeitRäume 2016

ZeitRäume versammelt jährlich eine Auswahl von zeitgeschichtlichen Analysen, die am Zentrum für Zeithistorische Forschung in Potsdam (ZZF) vorgestellt wurden oder aus der Arbeit des Instituts entstanden sind. Die Zusammenstellung hat nicht den Anspruch, die am ZZF betriebenen Forschungen repräsentativ zu spiegeln.

Additional info for Les courtisanes de l’ancienne Rome

Sample text

Au reste, le poète semble avoir évité, dans les vers adressés à Lesbie ou à son moineau, d’admettre un détail qui aurait pu la désigner personnellement : il ne fait pas le portrait de cette belle ; il ne nous révèle pas seulement la couleur de ses cheveux ; il se borne à des énumérations de baisers, mille fois donnés et rendus, dont il embrouille tellement le nombre, que les envieux ne puissent jamais les compter : « Tu me demandes, Lesbie, combien il me faudrait de tes baisers pour que j’en eusse assez et trop ?

Que le bruit de nos folies éveille l’insensé Lycus et la jeune voisine si mal unie à ce vieil époux. Ta noire chevelure, ô Télèphe, tes yeux doux et brillants comme l’étoile du soir, attirent l’amoureuse Rhodé, et moi je languis, je brûle pour ma Glycère... » En faisant allusion à la verte jeunesse de Télèphe, il faisait un triste retour sur ses quarante-trois ans, sur sa chevelure grisonnante, sur son crâne chauve, sur ses yeux bordés de rouge, sur ses rides et sur son teint jauni. Glycère, en courtisane adroite, évitait pourtant d’évoquer ces fâcheuses pensées, et quelquefois Horace, assis ou plutôt couché à table avec elle, pouvait croire qu’il n’avait pas plus perdu que son vin en vieillissant.

Ta noire chevelure, ô Télèphe, tes yeux doux et brillants comme l’étoile du soir, attirent l’amoureuse Rhodé, et moi je languis, je brûle pour ma Glycère... » En faisant allusion à la verte jeunesse de Télèphe, il faisait un triste retour sur ses quarante-trois ans, sur sa chevelure grisonnante, sur son crâne chauve, sur ses yeux bordés de rouge, sur ses rides et sur son teint jauni. Glycère, en courtisane adroite, évitait pourtant d’évoquer ces fâcheuses pensées, et quelquefois Horace, assis ou plutôt couché à table avec elle, pouvait croire qu’il n’avait pas plus perdu que son vin en vieillissant.

Download PDF sample

Rated 4.64 of 5 – based on 10 votes